Auteure : Jenny Dumouchel EPEI, coordonnatrice de projets de l'AFÉSEO

Collaborer pour promouvoir la santé mentale des jeunes enfants.

Im art- 16février px famille

Image par pachecopablo90 de Pixabay

Family With Down Syndrome Daughter Baking And Decorating Cakes Sitting Around Table At Home

Dans le domaine de l’éducation de la petite enfance, la collaboration entre les membres du personnel éducateur en centre éducatif et les familles joue un rôle important dans le développement optimal des jeunes enfants. À L’AFÉSEO, nous reconnaissons l’importance de partager les connaissances et les réflexions sur le développement des enfants avec les familles. Tel que décrit dans le « Comment apprend-on? », les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants.

En tant que personnel éducateur, nous sommes les témoins privilégiés de l’évolution constante des petits êtres qui nous sont confiés. De l’acquisition des compétences motrices à la maîtrise des compétences sociales, chaque étape du développement de l’enfant est une aventure en soi. Mais, et c’est là le cœur de notre message, cette aventure n’est pleinement enrichissante que lorsqu’elle est partagée. Le personnel éducateur joue un rôle essentiel dans l’observation et la compréhension du développement des enfants. En faisant connaître ces observations avec les familles, nous créons une synergie entre le milieu éducatif et le foyer, permettant aux parents de mieux comprendre les besoins spécifiques de leurs enfants et ainsi, de mieux les accompagner dans leur développement. Ce partage d’observations, de moments magiques et parfois de défis, crée des liens entre le personnel éducateur et les familles. 

Ces dernières années, avec la pandémie, le partage de connaissances et de réflexions a été affecté par l’accès restreint au milieux éducatifs par les familles. Bien que les échanges sur le développement des jeunes enfants fassent partie des communications quotidiennes avec les familles, certains sujets demeurent sensibles. Lorsqu’il est question de développement socioémotionnel et de promotion de la santé mentale, le personnel éducateur peut se sentir moins outillé et moins à l’aise d’avoir des conversations. Toutefois, il peut aider les familles à mieux comprendre le monde des émotions qui envahissent les enfants. 

La question à se poser est : Comment? Comment soutenir les membres du personnel éducateur pour développer une confiance en leurs connaissances et en leurs compétences pour oser discuter de sujets sensibles auprès des familles? Comment augmenter la capacité du personnel éducateur à engager des conversations courageuses?  

L’AFÉSEO, par son projet « Le mieux-être des jeunes enfants francophones = adultes outillés », financé par Société santé en français, tente d’appuyer le personnel éducateur dans cette démarche. Au cours de l’année, nous avons piloté le projet « Petit cerveau deviendra grand » où les équipes des centres éducatifs et des centres ON y va ont pu expérimenter le jeu du cerveau. Celui-ci servait de déclencheur de discussion avec les familles au sujet des déterminants de la santé qui influencent le développement du cerveau des jeunes enfants et de l’importance des services de soutien social. Ce projet nous a donné une perspective sur les besoins du secteur en termes d’appui lors des conversations entourant le sujet de la promotion de la santé mentale, mais aussi des idées pour mieux rejoindre les familles. L’AFÉSEO réfléchit à la création d’une série de livres sur la santé mentale des jeunes enfants. Ces livres pourront, à la fois, accompagner le personnel éducateur en petite enfance, mais aussi les familles en fournissant des réflexions liées à leurs thématiques. 

La sensibilisation et la promotion de la santé mentale positive, c’est une aventure collective où le personnel éducateur et les familles se rejoignent pour offrir aux enfants le meilleur environnement possible. Ensemble, nous construisons des souvenirs, nous partageons des apprentissages et nous façonnons un avenir prometteur pour les jeunes enfants.

Retour en haut