Auteur : Yves Doyon, accompagnateur, expert conseil

Doyon logo

C’est quoi un living lab?

Considérant que l’Innovation « ouverte » est notre philosophie 
Le living lab est notre cadre d’intervention 
La pensée design « Design Thinking », un outil 
Dans le contexte de l’AFÉSEO, nous explorons présentement la possibilité de cocréer un espace qui permettra d’appuyer nos services et notre secteur en tissant les liens essentiels et incontournables entre la recherche, l’engagement, l’apprentissage, le design, la stratégie, la planification, la collaboration et l’action. Il s’agit d’un espace d’incubation d’idées, de recherche, de design et de mise à l’essai de solutions en contexte réel qui peuvent prendre la forme de services, de pratiques ou de produits.
Un living lab 
C’est une structure, un environnement, un réseau, construit sur un partenariat public-privé-population (PPPP) qui supervise et supporte des projets de recherche, de développement ou de transfert. 
 
Un living lab est un PPPP s’intéressant à un thème pour comprendre/résoudre des problèmes en observant les usagers1. Dans ce partenariat, les parties prenantes peuvent jouer différents rôles selon différents besoins ou motivations. Elles peuvent, à la fois, faciliter (initier/financer), utiliser, fournir, documenter, chercher, transférer et ou tester. Ce PPPP prend forme dans un écosystème d’innovation ouverte afin de capter, de valoriser, de tester, de transférer les connaissances et les idées acquises pour construire sur ces nouvelles collaborations dans une posture de DESIGN et de cocréation. 
Les principes du living lab 
Ils sont fondés sur la cocréation, l’approche multiméthode, l’engagement des usagers, la participation de plusieurs parties prenantes et la mise à l’essai ou le testing en contexte réel. 
L’approche s’appuie également sur la pensée design 
Elle favorise la capacité de combiner l’empathie, la créativité et le prototypage itératif (essai-apprentissage-essai) 
Ce dernier laisse entendre qu’on ne devrait jamais « tomber en amour » avec sa première idée, de ne jamais arriver à une rencontre sans un prototype ou un modèle à partager et propose de valoriser l’erreur dans le sens qu’il est bien de se « planter vite » pour apprendre et pour réussir rapidement (une petite victoire à la fois)
Les marqueurs du living lab 
De façon complémentaire aux indicateurs de rendement ou de mesure des « résultats” d’un projet ou d’une initiative, les marqueurs qualifient la « manière » dont un projet est mené avec une méthodologie living lab. Il s’agit de huit marqueurs avec un neuvième qui est présentement en développement. 
  1. La formulation du besoin et du processus itératif; 
  2. Le rôle des utilisateurs (et plus généralement des parties prenantes); 
  3. La pluralité des utilisateurs et des parties prenantes (entreprises, pouvoirs publics, chercheurs); 
  4. L’implication des utilisateurs et des parties prenantes dans le processus de cocréation et de prototypage; 
  5. Les conditions de test; 
  6. Les outputs (produits, services, outils, etc.; 
  7. L’accessibilité et la diffusion de l’output; 
  8. La capacité d’agir; 
  9. La responsabilité sociale et écologique (en développement).
En tout et partout, le living lab est une façon de guider, de mesurer et de documenter nos processus par l’entremise d’une série de marqueurs prouvés pour assurer des solutions qui sont, à la fois, faisables, viables et désirables pour les gens qui sont affectés et concernés. 

Catégorie : Le guidon est aux experts

Retour en haut