Auteur : Martine St-Onge, directrice générale (AFÉSEO)

L’éducation à la petite enfance, un secteur en santé ?

Cocci_Les vacances WEB
L’été est arrivé… qui dit été, dit saison des vacances. La saison pour prendre un temps d’arrêt, pour profiter de la chaleur ou pour passer plus de temps en famille?
  
Pour le secteur de la petite enfance, est-ce vraiment la saison des vacances? Si vous parlez au personnel de gestion dans les centres éducatifs, je ne suis pas certaine que leur réponse serait « oui »!  
 
Entre la pénurie de personnel ou le personnel en arrêt de travail, malade, qui a pour résultat qu’à tous les matins, c’est une surprise… avons-nous le personnel nécessaire pour respecter les ratios? Souvent la réponse est « non », donc des horaires à modifier et à réinventer…, incluant la possibilité que la superviseure doit être sur le plancher ou qu’il y aura fermeture de groupes, ce qui entraine de l’insatisfaction des parents, qui doit être gérée par la même superviseure qui est sur le plancher  …  
 
Le besoin du personnel de retrouver un semblant d’équilibre, de bien-être, en souhaitant obtenir du temps de vacances, pour se reposer, voyager, revoir la famille, être reconnu pour leur travail en bénéficiant de conditions salariales reflétant ses responsabilités…  
 
Et une entente fédérale-provinciale à signer, sans en connaitre les détails, entre l’élection provinciale qui vient de passer et les élections municipales à venir, rien n’est clair, ce qui créer une pression de plus, des procédures administratives en surplus et des parents qui attendent le remboursement des frais de garde, tel que promis… 
 
La question demeure entière, le secteur de la petite enfance est-il en santé?  
 
On le sait…pour permettre aux jeunes enfants de développer une bonne santé physique et mentale, puisque les saines habitudes de vie s’acquièrent dès la petite enfance, les adultes qui les accompagnent doivent être des modèles, doivent être disponibles pour les accueillir chacun dans leur unicité. Le sont-ils? 
 
Merci au personnel éducateur et au personnel gestionnaire d’être encore présents pour eux… il faut être passionné par son travail pour demeurer dans le secteur de la petite enfance et être un modèle de bien-être pour les enfants. 
 
Comment faire? S’accrocher à tous les petits bonheurs qui passent, prendre du temps pour soi, continuer à s’émerveiller, rester dans sa zone d’apprentissage, vous savez, celle qui donne l’espoir que les choses peuvent changer un petit peu à la fois? 
 
À tous et toutes, je vous souhaite une saison estivale remplie de moments magiques pour refaire vos forces et pour pouvoir continuer votre travail, essentiel, auprès des jeunes enfants… 

Catégorie : En tête de peloton

Retour en haut