Auteur : Martine St-Onge, directrice générale de l'AFÉSEO

911 PETITE ENFANCE FRANCOPHONE

Image 911PEF

Un système de services à la petite enfance financé publiquement, je ne croyais pas, il y a un an, que je verrais cela pendant mon parcours professionnel actif … Or, même imparfait, ce système sera là d’ici 2025. Les parents ontariens paieront en moyenne 10$ par jour d’ici mars 2025, pour les services de garde de jeunes enfants qui ont adhéré au « Système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants » (SPAGJE). 

Cependant, malgré le fait que les parents paient moins cher leurs services, qui, en soit, était une absolue nécessité, une pénurie de personnel éducateur sans précédent est en cours, ce qui entraîne des conséquences importantes : 

  • Plusieurs parents sont sur des listes d’attente, l’accessibilité aux services n’est pas assurée; 
  • Pour garder les services ouverts, de plus en plus de membres du personnel anglophone est embauché, la vitalité francophone n’est désormais plus assurée dans plusieurs services éducatifs francophones; 
  • Aussi, de plus en plus de personnel non-qualifié, ou « approuvé par le directeur », est embauché, le taux de roulement est inquiétant, ce qui compromet la qualité des services. 

En ne soutenant pas l’accessibilité, la vitalité francophone et la qualité, comment pouvons-nous soutenir la viabilité des services à la petite enfance francophones? 

Avec l’urgence d’agir, l’AFÉSEO avait besoin de réfléchir avec les directions des services de garde d’enfants francophones pour développer un plan d’action collectif.  

Les 24 et 25 derniers, une quarantaine de directions se sont réunies et se sont posé la question : Quels sont les thèmes, les enjeux et, surtout, quelles possibilités sont à explorer pour permettre au secteur de s’entendre sur des priorités et des messages communs qui mèneront à l’action collective contribuant à la santé et à la qualité du secteur? 

Sans grandes surprises, les sept priorités suivantes ont émergé des réflexions :

  1. Rétention – recrutement – valorisation; 
  2. Reconnaissance du secteur comme service essentiel – développement économique; 
  3. Inclusion – besoins particuliers;
  4. Complexité du système à multiples paliers – gouvernance; 
  5. Qualité de service – développement professionnel; 
  6. Fragilité de la santé mentale; 
  7. Partage de ressources. 

La petite enfance est une responsabilité partagée, portée par tous les citoyens et citoyennes de notre société, particulièrement par celles et ceux qui y œuvrent directement.

Seuls, nous sommes une goutte d’eau dans l’océan; ensemble, nous pouvons faire une différence.

Seuls, nous sommes une goutte d’eau dans l’océan; ensemble, nous pouvons faire une différence.

Catégorie : GPS pédagogique

Catégorie : Halte francophone

Catégorie : En tête de peloton

Catégorie : GPS Gestionnaire

Retour en haut