Auteurs: Sylvie Gravelle, coordonnatrice aux réseaux de la petite enfance

Amusons-nous à l’extérieur : un projet de collaboration et de partenariats

Le projet « Amusons-nous à l’extérieur » est un projet de l’AFÉSEO qui incite à la collaboration et au coapprentissage entre le personnel éducateur du service de garde et le personnel éducateur de maternelle-jardin d’une même école, tout en incluant sa communauté. 

Dans les coulisses de la troisième année du projet, nous avons eu des discussions avec des surintendances, des directions des services éducatifs (volet petite enfance), des gestionnaires des services à la petite enfance, des directions de services de garde et d’écoles qui ont bien voulu collaborer à la dernière année du projet.  

Les deux premières années nous ont appris que les services sont bien occupés et que, faute de temps, la collaboration n’est pas toujours au rendez-vous. Nous avons donc proposé une approche bien différente qui nous a menés à une belle collaboration. En 2022-2023, le projet a rassemblé 59 personnes participantes. 

Avec les directions d’écoles et de services de gardes, nous avons dressé la liste des besoins pour ce projet afin de bien cerner leurs intérêts à participer au projet. 

Nous avons revu ensemble les heures de formation, les façons de libérer les équipes pour leur participation et discuté des moyens de participer et de travailler ensemble. Nous jugions important de pouvoir trouver des manières de faire ce travail ensemble. Hé oui, quel défi de trouver du temps pour se parler et pour réaliser ce projet! 

Avec le conseil scolaire Viamonde, une collaboration a été créée entre un centre éducatif, un centre ON y va et les classes de maternelle-jardin d’une école. Cela a permis de tisser des liens entre eux pour proposer une programmation de jeux à l’extérieur. Les parents de ces services ont grandement apprécié leur participation. Ce fut l’occasion de belles découvertes, d’observations et de documentation de la part des parents et des équipes éducatives.   

Certains milieux ont continué leurs activités à l’extérieur, tel que mentionné par Karima Sidi-Mammar, agente des services à la petite enfance dans ce conseil scolaire : “Les activités et les projets vécus nous ont permis de prendre conscience de l’importance des jeux extérieurs, naturels et en pleine nature. Nous avons travaillé des projets en équipes avec les autres organismes et un partage de connaissances, de défis, de succès a eu lieu comme forme de réseautage et d’échanges. Nous avons toujours gardé ces contacts et aujourd’hui, le personnel des centres ON y va s’échange des idées et partage les évènements des uns et des autres sur les réseaux sociaux et autres.” 

Suite à cette expérience, nous voulions voir comment reproduire ce genre de succès dans les autres écoles. 

Après plusieurs rencontres avec nos partenaires, le projet a vu le jour avec des personnes participantes engagées à collaborer et à faire de la programmation à l’extérieur. 

Annick Spoden de l’école Madeleine-de-Roybon (CÉPEO) nous fait part des défis rencontrés : “Nous n’avons malheureusement pas eu la chance de collaborer avec les groupes de la Garderie éducative de Kingston, car je pense que c’était plus problématique pour la garderie de trouver des suppléantes pour leurs éducatrices afin qu’elles puissent participer à ce projet. Ce qui n’empêche pas que nous aimerions beaucoup pouvoir développer prochainement notre collaboration de manière générale, que ce soit à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur.” 

Le remplacement pour cette session a été plus difficile, comme nous l’explique Nicole Keough du centre éducatif de Kingston. “Nous avons vraiment aimé voir les différentes activités que nous pouvons faire dehors avec différents groupes d’âge. On aurait voulu avoir des éducatrices présentes pour les formations, mais ceci n’était pas possible. Pour cette raison, il y a eu certains défis pour la réflexion des activités au quotidien. Nous ne travaillons pas sur le plancher, donc, de mettre en œuvre nos activités, c’est un peu difficile.” 

Malgré les obstacles, une des équipes de maternelle-jardin a mentionné qu’apprendre à l’extérieur était encore parfois un effort à faire et qu’ils n’ont pas toujours le temps de prévoir les activités à l’extérieur. Par contre, cette même enseignante a demandé récemment de pouvoir travailler avec la conseillère pédagogique du conseil pour pouvoir planifier plus d’activités à l’extérieur en reliant les activités au programme de maternelle-jardin. “Les changements de pratique sont définitivement en cours.”, nous mentionne Annick Spoden. 

Plusieurs ont pris le temps de réfléchir et de travailler avec leur communauté. Mme Mammar indique que cela a permis d’apporter des changements dans leur programmation. “Ma réflexion est le fait de rassembler plusieurs partenaires pour le même projet permet de créer des liens, de se faire connaitre et d’avoir un but commun pour la petite enfance. Le projet nous a permis de travailler ensemble avec d’autres partenaires de la région sur la même vision en incluant la communauté francophone de la région de Halton dans nos projets communautaires. Par exemple, le fait d’impliquer des familles pour des activités à l’extérieur avec leurs enfants et de nous partager leurs expériences, de partager des photos ainsi que de nous donner une rétroaction sur leur expérience. Promenade en plein air, dans des bois, jardinage avec les enfants, explorer les insectes, faire des tipis avec des branches.” 

Nous aimerons remercier les conseils scolaires qui ont participé activement avec leurs services éducatifs à la petite enfance et les centres ON y va dans les écoles du Conseil scolaire Viamonde (Le petit Chaperon Rouge, Chez tante Laure, Les Lucioles et les centres ON y va), du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (Garderie Éducative de Kingston et Centre Alpha 3-12), du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (PPE) et du Conseil scolaire public du Nord-Est de l’Ontario. Nous apprécions leur collaboration et le temps consacrés à la planification des journées à l’extérieur prévues dans leur formation.

Merci à toutes les équipes pour leur belle participation, sans oublier la Fondation Trillium pour nous avoir permis de faire ces beaux apprentissages avec nos partenaires. Grâce à vous tous, tous ces enfants peuvent aller plus souvent à l’extérieur pour s’amuser tout en apprenant.  

Sous peu, nous diffuserons les résultats du projet Amusons-nous à l’extérieur. Restez à l’affût! 

Quelques ressources suggérées : 
Le jeu aventureux et le rôle de l’adulte : Amusons-nous : Ressource des participants 
Je m’habille pour aller explorer le monde! : Mission : Je m’habille pour aller explorer le monde !

Catégorie : GPS pédagogique

Catégorie : Halte francophone

Catégorie : En tête de peloton

Retour en haut