Auteurs: Sylvie Gravelle, Coordonnatrice des réseaux de la petite enfance (AFÉSEO)

Le plaisir de s’amuser à l’extérieur

Éveil aux savoirs Mississauga IMG 7624
Garderie des amis Limoges IMG 7063
Logopetit fondation Trillium

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous parler de mon parcours au sein du projet «Amusons-nous à l’extérieur». Quelle belle expérience de collaboration entre les centres éducatifs et les programmes de maternelle-jardin des écoles! Nous sommes dans les mêmes édifices et nous nous côtoyons tous les jours, mais est-ce que nous travaillons et réfléchissons ensemble? Est-ce que nous avons le même langage et estce que nous suivons le même type de curriculum? Toutes ces questions sont venues à mon esprit avec le projet «Amusons-nous à l’extérieur».

Au cours du projet, nous avons découvert que même si nous n’avons pas le même langage, nous voulons dire la même chose. Nous voulons que les enfants s’amusent à l’extérieur, tout en apprenant. Laisser les enfants diriger leurs propres jeux actifs ne veut pas dire que nous les laissons faire ce qu’ils veulent et qu’on ne les accompagne pas dans leur développement. Il s’agit plutôt d’être coapprenants avec eux et de suivre leurs intérêts.

Si on leur permet de faire des jeux aventureux, ils découvrent leurs habilités et leur endurance, tout en s’amusant. Les équipes les ont accompagnés dans la réalisation d’activités conjointes au cours de leurs aventures et leur ont permis de faire des investigations dans la forêt ou dans leur environnement rural. Les membres du personnel éducateur ont aussi ajusté leur programmation aux défis de chaque enfant. 

Avec la pandémie, nous avons rencontré quelques défis. Comment accompagne-t-on les familles à participer et à collaborer avec le personnel éducateur quand elles ne peuvent pas entrer dans l’école ou le centre éducatif à la petite enfance? Le projet a permis aux familles de la première cohorte de découvrir les jeux à l’extérieur avec leurs enfants. 

Un centre s’est servi de sa page Facebook et a inclus un calendrier d’activités à l’extérieur proposé aux familles. Plusieurs familles ont participé et, en plus, elles ont fait de la documentation de leurs activités avec photos et vidéos à l’appui. Dans un autre centre, elles ont fait participer leur communauté avec un parcours à faire dans leur ville. La municipalité les a aidés en donnant accès aux salles de toilettes dans les parcs pour appuyer les familles dans le parcours. Le Tim Horton de la région a offert des muffins et du chocolat chaud. Quelle belle surprise pour les personnes participantes! Une belle journée en plein air en famille avec leur centre éducatif et leur école. 

La troisième cohorte a eu la chance d’aborder la formation un peu différemment. Ce n’est pas facile de faire une formation de jeux extérieurs par l’entremise du virtuel! 

Nous avons vécu l’expérience d’avoir une activité à l’extérieur avec du personnel de facilitation. Les équipes ont découvert leurs zones de confort avec les activités proposées. Certaines d’entre elles se sont aperçue que parfois, nous n’avons pas besoin de grand-chose pour découvrir les intérêts des enfants et pour les encourager à aller plus loin dans leur développement, pour découvrir que nous pouvons documenter tout en nous amusant et vivre pleinement notre curriculum. 

L’extérieur nous offre tellement d’opportunités d’explorer et de vivre de bons moments avec nos enfants. Pourquoi ne pas apporter nos activités de l’intérieur à l’extérieur tous les jours et à toutes les saisons? Les équipes ont observé moins de conflits, car les enfants les règlent eux-mêmes tout en apprenant les bonnes règles de vie.  

Nous pouvons explorer les mathématiques avec les éléments de l’environnement (bois, cailloux, vers de terre), la science avec un jardin pour que l’enfant l’entretienne et cueille le fruit de son travail, le français avec la grammaire en laissant les enfants faire leur propre documentation et aussi les explorations en temps de pluie ou de neige, tout en étant accompagnés par du personnel éducateur chevronné habillé pour le temps qu’il fait et prenant plaisir à s’amuser à l’extérieur pour coapprendre avec les enfants. 

Je profite de l’occasion pour transmettre un grand merci à la Fondation Trillium de l’Ontario et au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, pour nous avoir permis d’explorer ce projet et de rendre visibles nos connaissances et nos apprentissages.  

Restez à l’affût, car une invitation sera lancée aux centres éducatifs pour une quatrième cohorte. Au printemps, un programme d’accompagnement sera offert dans le but d’enrichir la programmation axée sur les jeux actifs à l’extérieur dirigés par les enfants. Ce sera l’occasion de réfléchir collectivement et d’explorer les possibilités d’apprentissages multiples à l’extérieur. 

Pour plus de renseignements, je vous invite à consulter quelques documents pour découvrir l’évolution du projet « Amusons-nous à l’extérieur ».

Catégorie : GPS pédagogique

Retour en haut