Mélanie Couturier, EPEI – Facilitatrice pédagogique, CEF

La mise en place d’un environnement qui invite les familles, qui leur propose de partager leurs points de vue et leur propose des occasions de participer de manière significative et continue (et qui les met tout à fait à l’aise) renforce leur sentiment d’appartenance.


Comment apprend-on ? Page 18

Est-ce que mon environnement est invitant et accueillant pour les pères ?

Dans mon rôle de professionnelle de la petite enfance je connais les bienfaits de la participation des pères à la vie de l’enfant. Je connais l’importance des rôles de chaque membre de la famille pour le développement holistique des enfants. De nombreuses recherches le démontrent, la participation des pères dans la vie des enfants a des effets positifs à long terme pour les enfants, notamment sur la réussite scolaire, sur les relations positives avec les autres et sur le bien-être émotionnel. *

À l’approche de la fête des pères, on a tendance à y réfléchir davantage et à vouloir valoriser les pères de notre entourage. Doit-on attendre une occasion spéciale pour les célébrer ou pouvons-nous, dans notre quotidien, faire davantage de place aux papas?

Quand les éducatrices et éducateurs s’engagent dans une réflexion critique ensemble, ils découvrent de nombreux points de vue et une compréhension plus approfondie.

CAO, page 20

Voici quelques pistes de réflexion pour vous inspirer, au sein de votre équipe :

  • À quoi ressemble un père engagé ?
  • De quelle manière est-ce que je parle aux pères qui visitent mon milieu ?
  • Est-ce que mon approche avec les pères est la même que pour les mères? Si oui, pourquoi ? Sinon, en quoi est-ce différent ?
  • Nos perceptions, nos préjugés et nos stéréotypes influencent nos actions. Quelle est ma propre vision des pères ?
  • Quel genre de ressources offrons-nous aux pères ?
  • Pensez à l’accueil, aux formulaires, aux appels… est-ce aussi accessible pour les pères que pour les mères ?

En gardant en tête la vision de la petite enfance de l’Ontario, nous voulons tous offrir des services de qualité qui répondent aux besoins des familles de nos communautés. N’oublions pas les papas dans nos conversations !

Bonne réflexion.

*Source: The Effects of Father Involvement: An Updated Research Summary of Evidence, Sarah Allen and Kerry Daly, University of Guelph – March, 2007

Retour en haut