Auteurs: Véronique Emery, Coordonnatrice des services partagés et Mireille Coulombe Anifowose, Responsable de communication-liaison (AFÉSEO)

Personnel de direction et de supervision, vous n’êtes pas seuls!

IM article PT 17 février Bienvenue en Ontario
Au secours! Je suis superviseure d’un centre éducatif à la petite enfance! J’ai étudié en éducation en services à l’enfance, pas en ressources humaines! 

Nous sommes tous et toutes conscients que le personnel de supervision et de gestion des centres éducatifs et des services à l’enfance assume une variété de rôles qui sortent de leur « description de tâches » initiale alors qu’il était « sur le plancher, avec les enfants ». Et dans un contexte de pénurie aigüe de personnel éducateur, le recrutement et l’accompagnement du personnel nécessite de plus en plus de temps et d’énergie. « Et, la plupart du temps, le service de ressources humaines, c’est bibi! » 

L’AFÉSEO réfléchit à cet enjeu depuis fort longtemps et encore plus ces derniers temps puisque nous estimons qu’il y aura un ajout de 4 500 places francophones d’ici 2025. Dans un récent sondage effectué par l’Assemblée de la francophonie, 84% d’une trentaine de répondants disaient que du personnel éducateur avait quitté leur emploi et, de ces 84%, 64% disent ne pas avoir été capables de combler ces postes, le roulement du personnel est épuisant. C’est pourquoi, grâce à divers bailleurs de fonds, il est maintenant possible de fournir aux employeurs du soutien dans leurs démarches. 

Dans le cadre d’un premier projet subventionné par RDÉE Canada, l’accent a été mis sur des services partagés, spécifiquement la création d’outils pour aider avec le recrutement. Dont une application pour les employeurs dans le secteur de la petite enfance ayant pour but de les aider avec le recrutement, Connexion petite enfance francophone, sera lancée officiellement dans les prochaines semaines. De plus, une trousse de marketing a été développée pour outiller les gestionnaires avec le recrutement et la promotion de leur centre. Finalement, parler recrutement aujourd’hui signifie aussi parler recrutement international. Notons que, quoi que ce soit une solution incontournable, ce n’est pas la seule option. 

Dans le cadre d’un deuxième projet subventionné par le gouvernement de l’Ontario (Service de soutien aux entreprises pour renforcer l’économie francophone) Véronique Emery, nouvellement embauchée à l’AFÉSEO, se consacre à temps plein à comprendre les méandres de ce dossier très complexe. Elle a pour responsabilité de vulgariser et de rendre accessible le Monde de la main d’œuvre immigrante aux gestionnaires du secteur et de les aider à recruter des candidats et candidates.  

Les enjeux liés au recrutement international sont parmi les plus pressants et c’est pourquoi nous misons sur quatre principaux axes d’intervention. 

Recherche de candidatures et présélection des individus qui font demande En collaborant avec différents partenaires, nous recueillons des candidatures à partir de sources telles que les salons de Destination Canada, des partenariats avec les centres de formation en France (pour accueillir des stagiaires et recruter des personnes ayant obtenu leur diplôme), un partenariat avec l’Afrique de l’Ouest et d’autres forums d’emploi internationaux. Mais le processus d’analyse des curriculums vitae peut être long et ardu pour les employeurs. C’est pourquoi nous sommes à développer des outils pour aider avec la présélection de candidats et de candidates, outils qui doivent tenir compte des principes d’inclusion et d’équité afin de répondre aux réalités spécifiques du recrutement international. En attendant que ces outils soient prêts, l’AFÉSEO aide les employeurs qui recrutent à faire le triage des candidatures potentielles les plus susceptibles de répondre à leurs besoins.  

Soutien aux employeurs dans l’accueil et l’aiguillage – Le réseautage est essentiel pour bien connaître les services disponibles, car n’oublions pas que le service de recrutement de l’AFÉSEO s’adresse à toute la province. Chaque communauté a ses propres attraits et ses propres défis. C’est pourquoi les trois réseaux de soutien à l’immigration et leurs partenaires jouent un rôle crucial pour nous aider à mieux comprendre et à mieux connaître les ressources et les services en établissement existants. 

Support aux employeurs pour l’intégration professionnelle dans le secteur – Nous sommes à développer une autoformation spécifique pour la petite enfance.  Elle servira à appuyer les gestionnaires à mieux accueillir la main-d’œuvre immigrante nouvellement arrivée. De la même façon, des ressources pour le nouveau personnel éducateur issu de l’immigration sont en voie d’élaboration pour leur intégration personnelle et professionnelle dans un contexte culturel et légal qui est souvent différent du leur. 

Démarchage avec les joueurs clés En Ontario, la profession d’éducatrice ou d’éducateur de la petite enfance est réglementée depuis maintenant 14 ans par l’Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance. Pour les personnes formées à l’étranger, il faut suivre un processus avant d’être reconnu au sein de la profession par l’Ordre. C’est un obstacle supplémentaire pour la main-d’œuvre formée à l’étranger. Quoiqu’il soit possible pour les employeurs d’obtenir des permissions spéciales du ministère de l’Éducation, il y a plusieurs avantages d’être reconnu comme « EPEI » (éducatrice ou éducateur à la petite enfance inscrit ou inscrite), dont le salaire et le respect du cadre légal en lien avec les ratios. 

L’AFÉSEO travaille avec les partenaires-clés pour évaluer et pour proposer des mécanismes qui permettront de faciliter le processus de reconnaissance, tout en priorisant la qualité des services et des compétences des candidatures considérées. Nous travaillons sur plusieurs fronts pour que le recrutement, la formation, la reconnaissance et la valorisation du personnel éducateur venu de l’international, qui désire œuvrer dans les services éducatifs de la petite enfance francophone, puisse le faire en étant respecté et apprécié à sa juste valeur.  

Il est vrai que nous n’avons pas toutes les réponses. Comme mentionné plus tôt, c’est un processus complexe et nécessitant la collaboration de plusieurs partenaires.  Mais vous n’avez pas à faire tout cela sans aide! Nous y travaillons, nous prenons le temps et l’énergie nécessaires pour donner une voix au secteur de la petite enfance francophone et nous sommes là pour vous aider! 

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec : veronique.emery@afeseo.ca 

*bibi:  autre mot pour « moi » en langage populaire 

Catégorie : GPS gestionnaire

Retour en haut