doc février 3

Le pouvoir du vouloir!

L’expression « Quand on veut, on peut » s’est avérée une très grande vérité, lors des deux derniers jours de formation la semaine dernière offerte par le Centre d’excellence francophone qui a eu lieu à Ottawa.  Les participants du programme Floraison sont venus nous démontrer par leur documentation andragogique le processus parcouru qui leur a permis d’atteindre l’objectif qu’ils avaient identifié au début du programme.

Comme partout ailleurs dans la province, ces équipes vivent toutes la réalité du manque de temps et du manque de personnel dans leurs milieux.  Toutefois, elles ont su prioriser l’importance d’enrichir leurs apprentissages afin d’en faire profiter les enfants, les familles et leurs collègues.

Les mots clés qui ont découlé des discussions ont démontré que les quatre fondements du document « Comment-apprend-on? » s’adressent non seulement aux enfants, mais aussi aux adultes.  Lorsqu’on a sa place dans une équipe, que l’on peut s’exprimer sans jugement, que l’on ressent un bien-être intérieur, la confiance prend le dessus et on est prêt à s’engager et à expérimenter.

Le Document ressource est structuré à partir des quatre fondements qui sont importants pour que les enfants grandissent et s’épanouissent, à savoir l’appartenance, le bien-être, l’engagement et l’expression. Ces fondements, ou façons d’être, forment une vision du potentiel de tous les enfants et de ce que les enfants devraient expérimenter chaque jour. Ces quatre fondements s’appliquent quel que soit l’âge, l’habileté, la culture, la langue, la géographie ou le milieu. Ce sont des conditions fondamentales que les enfants recherchent naturellement pour eux-mêmes.                                         


Comment apprend-on? – Pédagogie de l’Ontario pour la petite enfance page 7

La fierté de ces participants était palpable, lorsqu’ils décrivaient le cheminement parcouru en tant qu’équipes.  Les prises de conscience qu’ils ont eues personnellement et professionnellement et les réflexions qui les ont amenés à apporter des changements positifs dans leurs organismes.  Lors de ces deux jours, de nouveaux liens se sont créés et d’autres se sont amplifiés.

Je suis fière que le programme Floraison ait offert la possibilité à tous ces professionnels de la petite enfance de se faire confiance et de prendre conscience que « Quand on veut on peut ! « .

Habituellement, je vais voir dans mon livre à moi pour appuyer mes réflexions, mais cette fois-ci je vais plutôt ajouter des pages à mon livre afin de l’enrichir.

Je termine en disant que j’ai été honorée de rencontrer tous ces professionnels de la petite enfance venus des quatre coins de la province et d’avoir eu l’opportunité d’accompagner des équipes qui ont démontré leurs engagements tout au long du parcours.

« Accompagner quelqu’un ce n’est pas le précéder, lui indiquer la route, lui imposer un itinéraire, ni même connaître la direction qu’il va prendre, mais c’est marcher à ses côtés en lui laissant libre de choisir son chemin et le rythme de son pas! »
                                                                                                      Patrick Verspieren

Pistes de réflexion

À quand remonte ma dernière prise de conscience?

Quelle place l’enquête collaborative prend-elle dans mon milieu?

Comment est-ce que je démontre à mes employés que je leur fais confiance?

Comment est-ce que je rends visibles les apprentissages de mon personnel?

Est-ce que j’ai plus tendance à corriger et à diriger que de connecter avec mes
équipes?

Comment est-ce que j’accompagne mes collègues dans leurs apprentissages?

Retour en haut